OPPENS, une filiale de la Société Générale au service des TPE et PME.

OPPENS est née de la conviction forte de ses fondateurs (Jérôme Pénichon, David Prache, Arnaud Vallée) que les TPE et PME n’avaient bien souvent pas conscience des risques liés à la sécurité de leurs données et que lorsque ces risques étaient identifiés, elles n’avaient pas les ressources ou le temps pour les adresser.

Or, ce sont plus de 60% des entreprises françaises de tailles moyennes qui ont été victimes d’un cyber-incident en 2018 (1).

L’objectif est donc de proposer à ces structures un outil gratuit leur permettant d’évaluer de manière très simple, en quelques étapes, leur niveau de maturité et d’exposition aux risques cyber.

Cet autodiagnostic (2) s’articule autour de 6 axes indépendants à savoir :

  • La protection des mots de passe
  • La protection des données
  • La sensibilisation des collaborateurs
  • La sécurisation des appareils
  • La protection des sites web
  • Le télétravail

Suivi d’un ensemble de recommandations destinées à accroître le niveau de sécurité face aux cyber menaces.

OPPENS s’appuie également sur l’ensemble du réseau Société Générale et sur l’expertise cyber de ses collaborateurs pour faire un travail de vulgarisation et de montée en compétences auprès de leurs propres clients.

OPPENS et LockSelf, une vision partagée.

L’ambition forte de LockSelf depuis sa création est de sécuriser les usages des collaborateurs.

Le collaborateur, l’utilisateur final est en effet la principale porte d’entrée pour des hackers et c’est une cible facile dans la mesure où :

- Il n’a pas toujours conscience des risques.

- Il n’est pas armé pour y répondre seul.

La suite de solution du coffre-fort LockSelf a été développée pour répondre à cette problématique en proposant des outils simples et en respectant des standards de sécurité élevés.

Accessibles à tous, et pas seulement aux équipes de la DSI, l’objectif est d’accompagner la mise en place des bonnes pratiques au sein des organisations et de sécuriser les usages tout au long d’une journée de travail (suppression de la gestion des mots de passe via post-it ou fichier Excel, suppression des envois de documents via WeTransfer par exemple, partage et stockage « en clair » de documents sensibles ou à haute valeur ajoutée).

En proposant aux TPE/PME un outil leur permettant de scorer leur exposition au risque cyber et en communiquant largement au sein de son réseau d’agences, OPPENS permet de désacraliser et vulgariser des problématiques souvent floues pour les chefs d’entreprise, la suite LockSelf arrivant au bout de la chaîne de valeur avec des réponses concrètes.

En plus du coffre-fort LockSelf, d’autres solutions viennent compléter cette vision à 360° du risque cyber avec notamment :

- ESET, leader européen sur la sécurisation des endpoints.

- Yogosha, une plateforme de bugbounty française rassemblant des hackers du monde entier pour identifier des failles de sécurité.

- Wooxo qui garantit la continuité d’activité suite à une perte de données informatiques.

- LDLC, un constructeur et fournisseur de matériels informatiques tel que des clés USB chiffrées ou des serveurs de stockage local (NAS).

Cet arsenal de solutions doit donc pouvoir permettre aux organisations de toutes tailles d’adresser un large panel de problématiques cyber en profitant d’un accompagnement de qualité via la plateforme OPPENS.

Sources :

(1) https://www.alliancy.fr/a-laffiche/cybersecurite/2020/03/06/cybersecurite-la-societe-generale-lance-la-start-up-oppens

(2) https://app.oppens.fr/diagnostic/securisation-appareils/survey