Retour au blog

PRA, PRI, PCA, PCI : définition, différences et application

Cybersécurité • 28 juin 2024

La résilience et la continuité des activités sont indispensables pour les entreprises, notamment en cas de crise ou de cyberattaque. Plusieurs plans sont conçus pour répondre à ces défis, chacun ayant un rôle spécifique. Alors que choisir entre PRA, PRI, PCA et PCI ? À quoi correspondent ces acronymes, et quelles sont les spécificités de chacun de ces plans ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les PRA, PRI, PCA et PCI, ainsi que leurs cas d’usage en entreprise.

 

PRA, PRI, PCA, PCI : qu'est-ce que c'est ?

 

PCA définition

 

Le Plan de Continuité d’Activité (PCA) est un ensemble de bonnes pratiques et de stratégies mises en œuvre pour garantir que les opérations d'une entreprise peuvent continuer à fonctionner en cas de perturbations majeures. L'objectif principal du PCA est de permettre une reprise rapide des activités, de préparer la gestion de la crise et d'assurer une continuité minimale des services.

Il s'agit donc d'un cadre global qui englobe toutes les mesures nécessaires pour minimiser les interruptions et leurs impacts sur l'organisation. C’est un indispensable pour une meilleure cybersécurité en entreprise, surtout lorsque l’on sait que 43% des entreprises victimes d’une cyberattaque en 2022 ont subi un arrêt des activités supérieur à une journée.1

 

PCI définition

 

Le Plan de Conformité Informatique (PCI) constitue le volet technologique du PCA. Il se concentre sur les systèmes d'information de l'entreprise, définissant des mesures spécifiques pour maintenir leur fonctionnement après un incident comme une cyberattaque.

À l’instar du PCA, le PCI prévoit divers scénarios de crise et met en place des actions préventives et réactives pour garantir une réponse rapide et minimiser les perturbations. Cela inclut des protocoles de sécurité, des sauvegardes régulières et des systèmes redondants pour assurer la disponibilité continue des services informatiques.

 

PRA définition

 

Le Plan de Reprise d’Activité (PRA) se définit quant à lui comme un ensemble de procédures et de stratégies destinées à relancer les opérations d'une entreprise après un sinistre ayant interrompu ses activités.

Contrairement au PCA, qui se concentre sur la continuité pendant la crise, le PRA vise à restaurer les opérations normales après l'incident. Il implique l'élaboration de scénarios de crise, la définition des moyens de réponse et la préparation des étapes nécessaires pour remettre en marche les activités de manière efficace et rapide.

 

PRI définition

 

Le Plan de Reprise Informatique (PRI) est la composante informatique du PRA. Il détaille les mesures nécessaires pour garantir que les données et les applications puissent être récupérées rapidement et efficacement, minimisant ainsi les interruptions de service.

 

Le PRI comprend des procédures pour la sauvegarde régulière des données, permettant leur récupération rapide en cas de perte. Il englobe également la restauration des systèmes et des applications critiques, identifiant ceux indispensables à l'activité de l'entreprise et définissant des processus pour les remettre en service dans les plus brefs délais.

 

De plus, le PRI inclut des directives pour la prise de décisions rapides en cas de sinistre, comme la numérisation des archives papier ou la reconstruction des données perdues. 

 

Quelle est la différence entre un PRA et un PRI ?

 

Le PRA et le PRI sont interconnectés mais distincts dans leurs domaines d'application.

Le PRA est un plan global qui couvre toutes les facettes des activités d'une entreprise, incluant les processus opérationnels, les ressources humaines et les infrastructures physiques, alors que le PRI est spécifiquement focalisé sur les systèmes informatiques. Le PRI est donc une composante du PRA, dédiée à la restauration et au maintien des services informatiques essentiels après un incident.

 

Quelle est la différence entre un PCA et un PCI ?

 

Le PCA et le PCI partagent un objectif commun de continuité, mais diffèrent dans leur portée et leur focus. 


Le PCA couvre l'ensemble des activités de l'entreprise et prévoit des mesures pour maintenir les opérations en cas de crise. Le PCI, en revanche, se concentre exclusivement sur les systèmes d'information. Il est une composante du PCA qui assure que les services technologiques restent opérationnels et sécurisés. Le PCA englobe donc une approche globale de la continuité, tandis que le PCI se concentre sur la robustesse et la résilience des infrastructures informatiques.

 

Quand mettre en place un PRA, un PRI, un PCA ou un PCI ?

 

Quand mettre en place un PCA et un PCI?

 

La mise en place d'un PCA doit se faire bien avant qu'un incident ne survienne. Ce plan est en effet essentiel pour maintenir les opérations critiques de l'entreprise pendant une crise, réduisant ainsi les interruptions et leurs impacts sur les activités. Le PCA prépare l'entreprise à faire face à divers scénarios de crise, en garantissant la continuité des opérations même dans les situations les plus difficiles.


Le PCI quant à lui, en tant que composante du PCA, doit également être mis en place avant toute crise. Il est spécifiquement conçu pour permettre la reprise rapide du système d’information (SI) lorsqu'il est affecté par une crise, un sinistre ou une défaillance majeure. L'objectif principal du PCI est de redémarrer les activités du SI aussi vite que possible, en minimisant la perte de données. Les seuils de temps de reprise et de pertes de données sont déterminés lors de l'élaboration du PCI, en fonction des besoins de l'entreprise et du budget alloué pour la continuité du SI.

Quand mettre en place un PRA et un PRI?

 

Le Plan de Reprise d'Activité est activé après une crise, ou lorsqu'une perturbation majeure a eu lieu, afin de restaurer les opérations de l'entreprise à un niveau fonctionnel et dans un délai acceptable. Le PRA est en effet indispensable pour reprendre les activités normales après une interruption, en établissant des processus clairs et structurés pour rétablir les services essentiels de l'organisation.

 

En tant que composante informatique du PRA, le Plan de Reprise Informatique définit le processus de restauration des sauvegardes et la remise en production des données informatiques après un incident majeur. Le PRI est donc lui aussi activé après un incident de sécurité, dans l’objectif de rétablir rapidement les systèmes informatiques et les applications critiques.

 

NB : Il est important de noter qu’en cybersécurité, lorsqu'on parle de PCA ou de PRA, on inclut nécessairement toutes les dimensions du PCI et du PRI. En effet, la continuité et la reprise des activités ne peuvent être pleinement assurées sans une attention particulière portée aux systèmes d'information. Les entreprises doivent donc considérer ces plans comme des éléments intégrés et complémentaires, jouant un rôle central dans la résilience globale de l'organisation.

 

Quelle est la différence entre un PRA et un PCA ?

 

PRA et PCA : des objectifs distincts

 

Le PRA se concentre sur la récupération des systèmes informatiques et des données après une interruption majeure, qu'il s'agisse d'une panne de serveur, d'une catastrophe naturelle ou d'une cyberattaque. Son objectif principal est de restaurer les fonctions informatiques critiques et les données essentielles, permettant ainsi à l'entreprise de reprendre ses opérations à un niveau acceptable. Le PRA est donc axé sur le rétablissement rapide des infrastructures technologiques pour minimiser l'impact sur l'activité.

 

Le PCA vise quant à lui à maintenir les fonctions critiques de l’entreprise, pendant et immédiatement après une crise. Cela ne se limite pas aux systèmes informatiques, mais englobe également les ressources humaines, les installations physiques et d'autres aspects essentiels au bon fonctionnement de l'entreprise. Le PCA a donc une portée plus large, et se concentre sur la continuité globale des opérations dans divers scénarios de crise.


Pour information, un PRA et un PCA robustes sont vivement conseillés aux entreprises par cyber.gouv, afin d’anticiper et de se préparer à une crise cyber !2

 

PRA et PCA : des cas d’usages différents

 

Le PRA est mis en œuvre en réponse à des incidents qui affectent spécifiquement les technologies de l'information et les infrastructures critiques. Il est activé lorsque ces systèmes sont compromis d'une manière qui pourrait gravement entraver les opérations de l'entreprise. Par exemple, une cyberattaque qui rend les serveurs inaccessibles ou une panne de courant prolongée affectant les centres de données pourraient déclencher l'activation du PRA.

À l’inverse, le PCA est activé dans une variété de situations d'urgence qui pourraient perturber les opérations normales de l'entreprise. Ces situations peuvent inclure des crises technologiques, mais aussi des événements comme des catastrophes naturelles. Le PCA est conçu pour s’assurer que, malgré la nature et l'étendue de la crise, les opérations essentielles de l'entreprise peuvent continuer avec le moins d'interruption possible.

 

PRA et PCA : des planifications distinctes, mais complémentaires

 

La planification du PRA nécessite une analyse détaillée des infrastructures IT de l'entreprise, y compris la redondance des systèmes, les options de sauvegarde des données et les solutions de reprise après sinistre. Cette analyse permet d'identifier les points faibles et de mettre en place des mesures pour assurer la résilience des systèmes informatiques. Les tests réguliers des procédures de reprise sont essentiels pour garantir que le plan est efficace et que l'entreprise est prête à réagir rapidement en cas de sinistre.

La mise en place d'un PCA implique de son côté l'identification des fonctions essentielles et la planification de leur continuité sous divers scénarios de perturbation. Cela peut inclure la mise en place de lieux de travail alternatifs, des politiques de télétravail, et d'autres arrangements logistiques pour garantir que les opérations critiques peuvent se poursuivre même en cas de crise majeure. Le PCA nécessite une approche globale, impliquant plusieurs départements et une coordination étroite pour s'assurer que toutes les composantes de l'entreprise sont préparées.


Pour aller plus loin, découvrez le guide établi par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) concernant l’établissement d’un plan de continuité d’activité ou de reprise d’activité.

 

Vous l’aurez compris, les PRA, PRI, PCA et PCA sont indispensables à toute organisation souhaitant se prémunir contre les cybermenaces, et se remettre rapidement d’une crise. Cependant, pour protéger efficacement les données et assurer la continuité des activités, il est également capital de s'équiper des bons outils de sécurité. La mise en œuvre de solutions de sauvegarde robustes, de systèmes de détection des intrusions et d'outils de gestion des accès peut considérablement améliorer la résilience d’une organisation face aux sinistres.

 

 


Sources :


1 https://france.apave.com/News/Publications/Restitution-enquete-cybersecurite-Apave-2023 

2 https://cyber.gouv.fr/anticiper-et-gerer-une-crise-cyber 

RETOUR D'EXPÉRIENCE

Circonscrire une cyberattaque en moins de 24h

 

Découvrez le témoignage de Malik Himiche, RSSI du SIIM 94